Moins de corruption et de papier: les effets de la crypto-monnaie officielle chinoise

Les deux plus grandes entreprises technologiques chinoises, Tencent et Alibaba, ont reçu cette semaine l'autorisation d'inclure la crypto-monnaie souveraine chinoise, l'e-renminbi, dans leurs portefeuilles numériques. La nouvelle est pertinente car, en Chine, la circulation du papier-monnaie est devenue très restreinte et les services AliPay et WeChat Pay, produits d'Alibaba et Tencent, respectivement, dominent 84% du marché des paiements numériques dans le pays.

La Chine expérimente sa cryptomonnaie

Actuellement, les utilisateurs transfèrent de l'argent de leurs comptes bancaires traditionnels dans des banques de détail vers leurs comptes sur AliPay (qui détient 51% du marché chinois des paiements mobiles). Et WeChat quant à lui détient (33% du marché). Grâce à l'utilisation de technologies telles que la reconnaissance faciale. Ou l'utilisation de codes QR, ils effectuent des transactions financières quotidiennes, telles que les achats en ligne ou le paiement de biens et services dans le «monde hors ligne».

Depuis le second semestre 2020, Banque populaire, équivalent de la Banque centrale là-bas, a étendu ses tests avec le RMB numérique, une innovation mondiale, puisqu'il s'agit de la première grande économie à tester l'utilisation d'une crypto-monnaie souveraine.

Contrairement aux devises telles que le bitcoin, par exemple, dont la valeur fluctue en fonction de la confiance et de la demande pour cet actif virtuel, les monnaies souveraines ont du lest. C'est-à-dire qu'elles ont une valeur garantie par les banques centrales et les gouvernements des pays qui les émettent.

Des tests grand public pour la cryptomonnaie avec plusieurs banques chinoises

Dans le cas chinois, jusqu'à présent, six banques publiques participent aux tests e-RMB. Et leurs titulaires de compte peuvent recevoir des salaires et effectuer des transactions uniquement sur la base de la crypto-monnaie. Avec l'autorisation de WeBank (l'entité bancaire de Tencent) et MyBank (pour Alibaba) d'exploiter la monnaie électronique, le potentiel de vulgarisation de la crypto-monnaie chinoise est considérablement élargi.

La création de l'e-RMB est considérée par les analystes comme une innovation qui augmentera le pouvoir du gouvernement chinois sur son marché financier intérieur, en plus d'augmenter la projection de la Chine dans le commerce mondial.