Quel est le régime le plus simple en entrepreneuriat ?

L’une des étapes les plus importantes dans la création d‘une entreprise est le choix du modèle juridique. Le régime d’auto-entrepreneur est un format simplifié de l’entreprise individuelle et encore moins d’une société. Quel est le régime en entrepreneuriat qui pourrait faciliter la vie aux startups ? Notre article vous oriente davantage sur le type de régime à choisir pour vous lancer en entrepreneuriat.

L’auto-entrepreneuriat, un régime qui vous simplifie la vie

Encore désigné micro entrepreneur, l’auto entrepreneur est une personne physique qui exerce une activité marchande de manière indépendante. Pour en savoir plus sur les sujets liés à l’auto entreprise, consultez le lien https://www.annuaire-auto-entrepreneurs.org/. L’auto entrepreneur est un entrepreneur individuel qui exerce suivant un régime beaucoup plus simplifié en comparaison aux différentes formes juridiques d’entreprise (SARL, SAS, SA, SEL, SASU, etc.). L’auto-entreprenariat, dès sa création en 2008, est un régime et non un statut juridique. Pour exercer dans le régime d'auto-entrepreneur, vous n’avez pas besoin de constituer un capital ou un montant de votre patrimoine ou encore définir un régime fiscal avant de vous lancer. Il vous suffira juste de définir la nature de l’activité à exercer et de déclarer sa micro entreprise.

L’auto entrepreneuriat, un régime avec une comptabilité légère

Il existe trois catégories d’activité pour exercer en auto-entreprise (commerciale, artisanale et libérale). Par conséquent, il est nécessaire de définir la profession à laquelle vous souhaitez rattacher votre activité. Ceci vous facilitera la vie lors des démarches administratives. Dans un régime d'auto-entrepreneur, la comptabilité de votre auto entreprise est réduite à la tenue régulière d’un livre de vos recettes ainsi que d’un registre de vos achats. Parlant des impôts, vous pouvez opter pour une déclaration et un paiement simplifié sur le revenu. Ainsi vous pouvez bénéficier d’une TVA réduite jusqu’à un certain seuil selon le type d’activité. L’auto-entrepreneuriat est le régime idéal pour lancer son startup en raison du modèle de réduction des charges sociales qu’il présente.